Masterplan

Un plan directeur pour le château de Gaasbeek (2012-2021)

Mission

En 2012, le cabinet Bogdan & Van Broeck Architects a été désigné pour élaborer un plan directeur portant une vision d’avenir contemporaine sur l’aménagement du domaine de Gaasbeek dans son ensemble. Le projet comprend donc le château proprement dit, le jardin-musée et le parc environnant ainsi que toutes les dépendances du château.
Le plan directeur fixe six ambitions :
1. rendre le château entièrement accessible, y compris aux personnes à mobilité réduite ;
2. transformer une partie de l’aile abritant les services administratifs en musée ;
3. mettre en œuvre un nouveau concept de présentation de la collection ;
4. procéder à la restauration complète de tous les bâtiments se trouvant dans le parc ainsi que des intérieurs historiques dans le château ;
5. créer un nouveau bâtiment qui abritera l’accueil du public, l’administration, les archives, la bibliothèque et le dépôt ;
6. développer un nouveau concept pour le parc.

Vision

La vision sous-jacente du plan directeur établit le processus permanent de changement de la maison historique. Le château et son domaine naturel ne doivent en d'autres termes pas être considérés comme des entités « figées », statiques, mais au contraire comme un « travail en cours » en constante évolution. Maintenir et accompagner ce processus de changement et ce, en visant le plus haut niveau de qualité possible et compte tenu de l’importance sociale du domaine, tels sont les objectifs visés par le plan directeur et dont il entend faciliter la concrétisation.
Cela signifie concrètement que lorsqu’il s’avérera nécessaire d’entreprendre des interventions invasives dans le château, on optera pour une solution qui renforce l’expérience de l’aspect historique plutôt que pour une solution qui tient seulement compte de l’aspect fonctionnel. Par exemple, un ascenseur destiné à rendre le château accessible aux personnes en fauteuil roulant pourra être en partie transparent, permettant ainsi au visiteur de voir quels matériaux ont été utilisés dans la construction du château, l’épaisseur des murs ou comment le château a été (re)construit au fil des siècles.
Sur le plan paysager, force est de constater qu’à l’heure actuelle dans le parc du château, l’accent est clairement mis sur l’aspect visuel et les autres sens y sont peu sollicités. Il en résulte une expérience (sensorielle) du paysage plutôt limitée. De plus, en le considérant dans une perspective plus large, le domaine du château se détache comme un élément isolé dans les environs. C’est pourquoi le plan directeur tend à procurer une expérience active du parc et à le recontextualiser au sein de la région (agricole) du Pajottenland et de la ceinture verte autour de Bruxelles.


Sous-projets

L’exécution du plan directeur se compose de 4 sous-projets :
1. la restauration du pavillon baroque et de ses annexes ;
2. la restauration de la chapelle et de l’arc de triomphe :
3. la construction d’un nouveau bâtiment abritant l’accueil du château, du jardin-musée et du parc ;
4. la rénovation du château et sa mise aux normes d’accessibilité complète.
Sous-projet 1
Le premier sous-projet comprend la restauration du pavillon baroque et de l’ermitage, en ce compris l’escalier et les murs du jardin attenants, ainsi que la création d’un petit volume de construction. Ces travaux de restauration, qui ont été confiés au bureau de restauration et d’architectes Studio Roma, sont aujourd’hui déjà bien engagés.
Sous-projet 2
Le deuxième sous-projet porte sur la restauration de la chapelle baroque Sainte-Gertrude et de l’arc de triomphe de style néoclassique. La réalisation de l’étude de restauration a été confiée au bureau d’architectes Bressers sprl. Le début des travaux de restauration de la chapelle et de l’arc de triomphe est prévu pour août 2018. Après leur restauration, le pavillon et la chapelle accueilleront de petits événements culturels dans le cadre du fonctionnement du musée. Il sera en outre possible de célébrer des mariages dans le cadre intimiste de la chapelle.
Sous-projet 3
Le troisième sous-projet consiste en la construction d’un nouveau bâtiment d’accueil. Outre sa fonction d’accueil, ce bâtiment abritera également la boutique du musée, des bureaux, la bibliothèque du musée et les archives du château ainsi qu’un dépôt fermé, un espace de stockage pour le matériel d’exposition et des sanitaires.
Afin d’assimiler ce nouveau bâtiment au paysage protégé environnant, au parking et au désenclavement côté rue, le réaménagement des espaces extérieurs a été intégré à la mission.
Le projet sélectionné – établi par le bureau d’architectes Pierre Hebbelinck – comprend la construction d’un immense et accueillant auvent abritant toutes les fonctions souhaitées. Le pavillon d’accueil proposé dans ce projet n’a volontairement pas le même statut que les autres éléments de construction présents dans le domaine. Ce pavillon a un caractère très fonctionnel et se dresse presque humblement comme un instrument entièrement au service du domaine.
Les travaux de construction devraient commencer mi-2019 pour une livraison prévue fin 2020.
Sous-projet 4
Le plan directeur s’achèvera enfin par la rénovation du château. Au fil des ans, plusieurs problèmes d’ordre architectonique et concernant l’état physique de la construction ont été constatés au sein du bâtiment existant. En outre, le château sera rendu entièrement accessible au public. L’élaboration de différents parcours possibles destinés à faire découvrir au public le château et sa collection ainsi que la restauration des intérieurs font également partie de ces travaux. La mise en œuvre de ce sous-projet est prévue à l’horizon 2020-2021.