EVENEMENTS

La dernière Marquise

12 septembre 2008 - 23 novembre 2008

Marie Peyrat avait trente-trois ans en 1873, lors de son mariage avec le marquis Giammartino Arconati Visconti, dernier descendant d'une famille noble italienne. Elle affirmait que le jour de ses noces, elle ne possédait qu'une robe et une paire de chaussures ...

Peu de temps après, la nouvelle marquise est devenue une veuve immensément riche, consacrant une partie de sa fortune à la restauration du Château de Gaasbeek, l'une de ses résidences préférées. Fascinée par l'art et l'histoire, elle a imaginé une forteresse de conte de fées qu'elle a rempli d'une impressionnante collection d'œuvres d'art, illustration typique de la fièvre collectionneuse en vogue à l'époque romantique.

Marie Arconati Visconti tenait salon politique, s'entourait d'une coterie d'admirateurs et d'amants réels ou supposés, n'hésitait pas à s'exprimer sans ambages et adoptait dans l'ensemble un comportement peu conventionnel pour son époque. Sa vie était un ensemble de paradoxes qui continue à captiver l'imagination.

La dernière Marquise suscite un dialogue passionnant entre Marie Arconati Visconti en tant que personnage historique et l'expression artistique actuelle. Dans le cadre de cette remarquable exposition, des artistes établis, belges et étrangers, mais aussi de jeunes talents posent un regard inattendu sur la personnalité complexe de la marquise.

à travers leurs oeuvres, les artistes Dotty Attie, Veronique Branquinho, Leo Copers, John de Andrea, Berlinde De Bruyckere, Anouk De Clercq, Wang Du, Tracey Emin, Sylvie Fleury, Unni Gjertsen, Tessa Lauwaert, Lawrence Malstaf, Sofie Muller, Nadia Naveau, Erwin Olaf, Sara M. Peeters, Cindy Sherman, Barbara Visser en Heidi Voet abordent plusieurs leitmotive comme les changements d'identité, la liberté sexuelle, le (mauvais) goût artistique et la position de la femme dans les milieux aristocratiques, artistiques et intellectuels.

La dernière Marquise balance entre deux extrêmes, entre l'art ludique et l'art engagé, entre l'intégration parfaite et les contrastes abrupts, entre les références historiques et l'actualité, entre le récit de l'œuvre d'art et la chronique personnelle de la marquise.

Le cadre historique du château confère à ces œuvres une perspective inédite et inattendue, un horizon contre lequel la marquise ne cesse de surgir et de s'éclipser tour à tour.

Photos

Cindy Sherman, Madame de Pompadour (née Poisson), 1988-1991 © Cindy Sherman, courtesy collection SM's Stedelijk Museum 's-Hertogenbosch (NL), photo Luc Van Muylem - www.vanmuylem.com

Wang Du, Le baiser, 2005 © Wang Du, collection Albert Koski & Danielle Thompson, photo Luc Van Muylem - www.vanmuylem.com

John de Andrea, Girl with the Red Drape, 1984, © collection Adrian David, Knokke, photo Luc Van Muylem - www.vanmuylem.com

Sofie Muller, Shemale Child, 2005 © Sofie Muller, photo Luc Van Muylem - www.vanmuylem.com

Logo de KBC Logo De Rand Logo du provincie Vlaams-Brabant Logo de Klara

 
La dernière MarquiseLa dernière MarquiseLa dernière MarquiseLa dernière MarquiseLa dernière Marquise